Un poète oublié ???

J’ai connu Jacques Gaucheron lorsque j’étais au lycée. Il y avait la guerre au Vietnam et notre prof nous avait fait travailler pour le bac de français deux de ses poésies.

En cherchant des photos pour faire une surprise à un ami pour ces 70 printemps, je suis tombée sur le classeur des textes présentés au BAC… En relisant ses deux poèmes, j’ai retrouvé la même émotion qu’il y a plus de cinquante ans.

Le dit de la mère de l’enfant D’Haïphong – Jacques Gaucheron

Ceci n’est pas un chant écoutez mon silence
Si vous savez peut-être vous savez
Ce que c’est qu’une fleur, une rose au matin
Un oiseau dans ses feuilles
Un écureuil de branche en branche
Alors peut-être vous savez
Après la foudre après l’éclair après la grêle
L’écureuil à vos pieds, l’oiseau tombé de l’arbre
Et la fleur effeuillée
Alors peut-être vous savez
Ce que c’est qu’un soleil et la vie écrasée
Comme une torche sur la joue
Je porte sur les bras ma gerbe sans couleur
Je porte sur les bras mon oiseau il se tait
Je porte sur les bras mon soleil il est froid
Peut-être alors vous comprenez
Je ne regarde pas vers le ciel qui foudroie
Je porte mon fardeau la rose de mon sang
L’écureuil de mes bras
Je marche devant moi je ne demande rien
Puisque je porte ce fardeau qui est le mien
Et qui n’est pas et qui n’est pas
Et qui n’est pas le vôtre
Mais faites aujourd’hui quelques pas en silence
Quelques pas avec moi
Pour que votre silence explose en mon silence
Comme un cri
Comme un tir de barrage infranchissable
Comme un tir de D.C.A. de cris

Le dit du père de l’enfant d’Haïphong – Jacques Gaucheron

Demain trente-six ans
La nuit commence à peine et l’on dirait
Que va s’ouvrir pour la première fois paisiblement
L’immense corolle de velours du silence
J’aurai demain trente-six ans
Je regarde mes mains, vertes écorces
Une très longue connivence
Avec les arbres
Je regarde mes mains qui sont de bronze
Une complicité très longue
Avec les armes
Je songe que j’aurai demain trente-six ans
Pas un seul jour nous n’aurons été séparés
Compagnons de vingt ans, mon fusil, ma grenade
Je regarde mes mains qui sont des survivantes
J’ai eu dix ans c’était quarante
Le monde allait parler dans la langue des bombes
J’ai eu seize ans
Qui donc a dit que les canons allaient se taire

Pour qui donc finissait la guerre ?
Je n’ai connu de mon pays que son combat
J’ai marché tous mes pas sur des fleurs saccagées.
J’ai un fils de quatre ans que je ne connais pas
Je suis le survivant de chaque jour
Je suis le poursuivant de chaque jour et d’un espoir
Qui a vingt ans
Je regarde mes mains, mes paumes réunies
Un enfant y sourit comme savent sourire
A la vie les enfants
Dans un pays en paix parmi des hommes libres
J’aurai demain trente-six ans
Mes mains, creuset de bronze
Mes mains, calices verts
Ma maison, mon pays, mes paumes réunies

Il y a eu un bombardement sur Haïphong

20 commentaires sur “Un poète oublié ???

    1. Hello l’artiste,
      J’ai eu en seconde, première et terminale une prof de français extraordinaire. C’est elle qui m’a donné envie de m’intéresser à la langue française et aux origines des mots car elles nous racontait plein d’anecdotes sur leurs origines et puis aussi elle nous a mis dans les mains des auteurs autrement plus intéressants que ceux « dictés » par le programme.
      Ces deux poèmes de Jacques Gaucheron en sont un exemple. Je les ai cherché sur le net et je ne les ai pas trouvé… du coup, j’ai décidé de les poster ici car ils méritent d’avoir une place au soleil

      Bisous l’artiste

      J'aime

      1. Ben oui, jai un problème lorsque je te laisse un message, ça ne passe pas et ça ne me dit rien en plus .
        Pour tester, j’ai écrit sur un sujet où je t’avais déjà écrit et le commentaire n’est pas passé. Je me suis désabonné et réabonné mais apparemment ça n’a pas l’air de fonctionner.
        Je vais retenter et si ça ne passe pas je te sms.
        Bisoutes l’artiste

        J'aime

  1. Tu as bien fait de les poster ici et j’ai eu une formidable idée en cliquant sur ton nom dans les listes de « mes amis » en tête de mon blog. Je ne connaissais pas ce poète, ces mots m’ont émue. J’ai relu ces deux poèmes, plus lentement pour savourer le poids des mots, pour mesurer le poids des larmes. Bon dimanche.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci MarieJo
      Je ne les avais pas revu depuis des décennies. Je me suis replongée dans une page de mon histoire et de la grande Histoire avec la lecture de ces deux poèmes.
      Nous avons eu la chance d’avoir un prof de français extraordinaire et ces deux poèmes et bien d’autres le prouve.
      Merci de ton passage

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne peux regarder une fleur de myosotis sans penser à mon prof de français, madame Berger. J’avais 11 ans, j’en ai 72.
        Notre prof de français et de latin. Elle nous aurait demandé de décrocher la lune, nous l’aurions fait. Facile d’être bonne élève quand les profs ont un tel charisme. Bonne soirée

        Aimé par 1 personne

  2. @Mariejo, je suis entièrement d’accord avec toi. Moi j’étais mauvaise en orthographe et j’ai toujours une mauvaise mémoire et je n’arrivai pas à retenir les poésies. La prof de français que j’ai eu de 6eme en 4eme était une sale bonne femme qui me mettait des zéros de discipline chaque fois que j’avais un zéro en dictée … et j’avais toujours zéro en dictée … Au point que j’avais des malaises le jour de la dictée et on m’emportait à l’infirmerie jusqu’à ce que le docteur me détecte un souffle au coeur… Le stress a permis au moins de détecter ce problème.
    Dans tous les cas ça m’avait rendue réfractaire à tout ce qui se trouvait au français… Il a fallu qu’on attende un contrôle ophtalmologique des années plus tard pour que l’ophtalmo me détecte dyslexique … Pendant 3 ans de ma vie, d’ado j’ai été persécutée par une imbécile qui n’avait rien à faire dans l’enseignement . Il a fallu cette prof géniale pour que je me réconcilie avec la langue française et que je me mette a aimer les mots 🙂
    Bonne soirée.

    J'aime

  3. Réjanie13
    18 juillet 2019 à 7 h 43 min

    0

    0

    Rate This

    J’aime bien vos deux explication à Yann et à toi
    Est-ce que d’aventure, l’expression « avoir les glandes » viendrait aussi des « glandeurs » ?
    Bisous l’artiste

    J'aime

    1. Celui-là a pris, mais c’était la semaine dernière ou un peu plus. Auj’ je t’ai écrit et ça n’est pas passé.
      Je te raconte je ne sais plus trop quoi, mais en gros que j’ai des problèmes avec les coms sur ton blog. 😛

      J'aime

      1. Je viens d’envoyer un message au contact de Worpress.
        « Bonjour,
        Depuis plusieurs jours, je laisse des commentaires dans le blog de https://fralurcy.wordpress.com/
        et ils ne s’affichent pas.
        J’ai discuté avec Fralurcy et il ne comprend pas plus que moi pourquoi.
        Je suis sur Google Chrome. Ce matin, j’ai pensé que ça pouvait venir de là. J’ai testé à partir d’I.E. mais c’est la même chose.
        J’ai également essayé en me connectant avec une adresse qui n’est pas reliée à wordpress et je n’ai rien vu s’afficher (il faut peut-être la validation de fralurcy ^^)
        Pouvez-vous nous aider.
        Par avance merc,
        Cordialement
        Réjanie »

        On va voir ce qu’ils vont nous répondre ^^. Dans le mail d’accusé de réception de mon message ils disent que j’aurai de leurs nouvelles d’ici 24 à 48 heures

        A suivre,
        Bisous l’artiste.

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s